Dans le cadre de notre projet "Le plaisir de lire", les élèves de 5ème et 6ème année ont bénéficié d'une matinée d'activités centrées autour des livres.
Ce sont de futurs institutrices et instituteurs (étudiants à l'Ecole Normale Defré www.heb-defre.be) qui, à l'initiative de leur professeur de pédagogie, ont animé les différents ateliers proposés à nos élèves.
Chaque groupe a pu ainsi découvrir un livre et surtout, au-delà de la lecture proprement dite, prendre le temps de partager un moment riche en échanges (chaque livre amenant un débat d'idées).
LE MOT DES PEDAGOGUES DE L'ECOLE NORMALE

Depuis deux ans, le département pédagogique Defré, de la Haute Ecole de Bruxelles, collabore avec l’école communale du Val Fleuri dans le cadre des Ateliers de Formation Professionnelle des classes de deuxième normale primaire. Dans ces ateliers, les futurs instituteurs du primaire apprennent à réaliser, tester des dispositifs didactiques en mathématiques et en français. Or, une expérimentation digne de ce nom n’est possible qu’en situation réelle, dans une école du primaire située, si possible, dans la même commune et ouverte aux propositions du Département pédagogique.  L’école communale d’Uccle du Val Fleuri répond à ces conditions et accueille, pendant une matinée, des étudiants de 2e Normale Primaire qui viennent y tester les Cercles de lecture, encadrés par le maître-assistant en français et le psychopédagogue.

Ce dispositif didactique appelé les Cercles de lecture propose de faire lire aux enfants de la classe, en plusieurs étapes, un même récit à propos duquel seront menées des discussions,  en sous-groupes de quatre enfants (avec un animateur et un rapporteur-secrétaire) avant une mise en commun en groupe-classe où la discussion est cette fois menée par l’instituteur. Des affiches sont réalisées collectivement avec les enfants : l’une d’entre elles reprendra tous les éléments constitutifs d’un récit pouvant faire l’objet d’une discussion ou d’un débat (comportement d’un personnage, morale du récit etc.) ; une autre comportera des règles de savoir-vivre qu’il faut observer pour que les discussions soient menées de manière sereine et efficace. Les objectifs d’apprentissage de ce dispositif sont, non seulement de faire découvrir aux enfants le plaisir d’une lecture partagée, mais aussi de les amener à une compréhension plus fine, plus subtile du récit grâce aux multiples interactions entre eux et l’instituteur.

Avant de partir sur le terrain pour tester ce dispositif, les étudiants en cours de formation le vivent une première fois « de l’intérieur », en classe de français à Defré, comme s’ils étaient les enfants. Ensuite, nous partons l’expérimenter à l’école du Val Fleuri. L’objectif que nous poursuivons, nous les formateurs du département pédagogique, est de permettre à nos étudiants de pratiquer ce dispositif le plus possible en situation réelle. Cette matinée expérimentale est suivie d’une évaluation réalisée le jour même, l’après-midi, en classe à Defré. Le bilan des discussions et des autoévaluations indique combien cette expérience est riche pour les étudiants : elle leur apporte des informations sur leurs comportements, sur les erreurs commises, sur la qualité de leur préparation, sur l’importance de la qualité du livre choisi… C’est indiscutablement un moment important de leur formation qui ne peut se faire sans la collaboration d’une école ouverte sur la recherche en didactique, accueillante et bienveillante vis-à-vis d’étudiants en cours de formation.

Merci encore aux enseignants et à la direction du Val Fleuri de réunir toutes ces qualités !

Graziella Deleuze, maître-assistante en français au département pédagogique Defré de la HEB.
Sylvie Frère, psychopédagogue au département pédagogique Defré à la HEB